Histoire: l'Histoire d'un Roberts


CHAPITRE I


PROJET ARTEMIS


— 12 février 2432 —


Dans une maison à la campagne non loin de New-York et typiquement du style ancien américain une jeune fille nommée Muriel courra dans toute la maison pour trouver une cachette et montât en haut de la maison, elle aperçut une porte entre ouverte à l'étage de la maison, elle courra dans la direction de la porte entre ouverte ou elle découvre une grande pièce remplie de livres sur plusieurs rangées, elle chercha dans la pièce un endroit pour ce cacher. C'est en apercevant le bureau situé au font de la bibliothèque ou elle ce précipita pour aller ce cacher sous du bureau, tout en voulant ce cacher sous le bureau de la bibliothèque elle se cogne la tête violemment sur le bureau et un livre tombât devant ces yeux. Elle prend le livre et le cacha sous son pull, elle comprit que son père lavait entendus ce cogniez la tête et courra dans la direction de la porte de sortie de la bibliothèque ou son père l'avais surpris de rentrée dans la pièce, en sortant de la bibliothèque elle fut surprise par son père.


- Muriel, je t'ai en fin trouvé !

- Ha non, Papa, on refait une autre partie de cache, cache, répondis Muriel

- Je dois, ils y aller Muriel, j'ai un rendez-vous important ce matin.

- Je vais faire quoi mois tout seul à la maison.

Le père de Muriel s'approcha et s'agenouilla devant sa fille ou il commença à caresser sa tête et lui répondit avec une voix calme.

- Tu n'es plus un bébé Muriel.

Son père ce leva et partir en direction de la porte de sortie de la maison en n’oubliant pas de prendre son manteau, Muriel regardât son père partir.

- Me voilà tout seul, répondit Muriel avec un air de grincheuse.

Muriel sortir le livre quel avais récupérais dans la bibliothèque de son père et l'ouvrir et commença à lire le livre tout en ce dirigent dans ça chambre.

— 14 mai 2226 —

La journée ce finissant Julio Roberts, allez partir pour dormir comme toutes les nuits après une longue journée d'étude et d'activité, il commença à fermer les yeux tout en rêvant. Quelques heures à prêt s’être endormie, Julio ce réveilla en sursaut.

- Papa ! Papa !

Le père se réveilla et se précipitent jusqu’à la chambre de son fils, il le retrouve sur son lit angoisser et en pleur.

- Tout va bien mon Julio?

Le jeune Julio pleurera de toutes c’est larmes, le père s'approcha de son fils et le prend dans ces bras pour le consolé. ​

- Mais, il ne faut pas pleurer, je suis là maintenant.

Il commença à s'asseoir au bord du lit de son fils, qu'il n'arrêter pas de pleurer de toutes ces larmes, le père de Julio lui répondit avec une voix calme.

- Tu es grand et demain c’est ton anniversaire, tu dois plus avoir peur des vilains monstres de l’espace qui te hante.

Le père cacha son inquiétude sur la santé de son fils, Julio regardai son père avec les yeux en larmes et lui posa une question.

- Papa, crois-tu qu’un jour quelqu'un là-haut viendra me libérer de ce vilain monstre ?

Le père surpris de la question de son fils, qui ne connaissait rien en sa situation, il le regard d’un œil et lui répondis.

- Mon fils nous sommes tous libre de voyager dans les étoiles, alors un jour quelqu'un viendra te libérait de ce vilain méchant monstre.

Le père se leva et tend une main à son fils, Julio attrapèrent la main de son père et ce leva pour le suivre.

- Vient Julio, répondit son père d'un calme apaiser.

- Je vais te montrerai quelle que chose.

Julio se leva et suivit son père dans la maison pour allez en suite dans le jardin, Julio regardèrent tout autour de lui et puis il vit un moment magique en levant ça tête, tous autour de lui des millions d’étoiles et de constellations apparaissent dans ces yeux du petit Julio. La nuit êtes totale on pouvait apercevoir toute la splendeur de la création.

- Écoute mon fils, parmi toutes ces étoiles des petits garçons comme toi se pose la même question, pourrait-je allez au-delà de ces étoiles.

Le petit Julio imagine déjà ce moment où il serait grand pour pouvoir écouter les symphonies des étoiles. Il tourna sa tête vers son père qui lui regarda avec patience.

- Julio écoute, répondit son père en s'agenouillant à la hauteur de son fils.

- Tu auras des responsabilités importantes, que tu devras toi-même faire face avec courages pour pouvoir voyager et allez au-delà de tes rêves. Il faudra que tu visses une étoile par étoile, commence par celle de ta destinée, répondit son père avec une voix calme.

Julio, écoutais attentivement son père avec c'est grands yeux bleus, il demanda à son père avec une voix calme.

- Papa, combien d'étoiles faut-il visiter pour êtres libres ?


Le père demanda à son fils de regarder à nouveau les étoiles, Julio leva de nouveau la tête toujours impressionnée par la beauté des constellations et des couleurs du ciel étoilé.

- Si tu souhaites êtres libres mon fils, il faudra trouver ton étoile.

Julio regardait à nouveau son père d'un air assez surpris​, comme s'il savait que c'était impossible​ de visiter toutes ces étoiles et il répondit à son père, tous en montrant avec son doigt des étoiles aléatoirement.

- Mais père cela va êtres compliqué de voyager, il y a plein d'étoiles, regarde là-bas et puis là-bas et encore là-bas, je n'aurai jamais le temps d'y allez voir toutes c’est étoiles et trouver mon étoile.

- Un jour tu la trouveras ton étoile et ce jour-là tu seras que c'est la bonne étoile, répondis son père.

Le père prend la main de Julio et ensemble il traversa le jardin de leur maison pour allez aux deuxièmes étages ou son situé les chambres, Julio ce précipitant vers sa chambre et sauta directement sur son lit pour en suite s'enrouler dans son matelas.

Son père commença à refermer la porte de la chambre de Julio, juste avant de lui dire.

- Dort bien mon petit Julio.

Il éteint la lumière de la chambre de Julio et partir vers sa chambre ou sa femme l’attend.

- Chérie, il a fait un cauchemar ? répondit sa femme.

Eden lui répondit, tout en cachant son inquiétude sur ce qui c’est passer.


- Oui, encore un cauchemarde, mais pas d'inquiétude avoir, chérie.

Maria, tourna la tête en direction d’Eden comme elle s'avais que c'était un peut plus grave qu'un simple cauchemar, mais elle souhaitait pas angoissée davantage Eden sur tout que le lendemain un rendez-vous important leur attend à l'hôpital pour Julio.

— 15 mai 2226 —

Le réveil s'alluma sur une musique américaine dès années 2035. Julio, ouvrir les yeux et tourna sa tête en direction de la porte qui êtes légèrement entre ouverte, il ce dirigea ver les escaliers pour décentrent.

Et par sa grande surprise, il vit son père et sa mère, préparer le petit déjeuner du matin, Julio senti que ces parents avez tout prévu pour son anniversaire, Julio cria.

Haaahaa ! des tranches de bacon et du Brown ! Trop bien !

Les parents se retournent, surpris de voir leur fils déjà debout à 8h30 du matin.

- Joyeux anniversaire mon grand ! répondirent en même temps les parents de Julio.

- Vient dans mes bras ma chérie, répondit Maria.

Julio s’approcha de sa mère et lui sauta dans ces bras en lui faisant des câlins.

- Alors mon grand aujourd’hui tu as neuf ans, répondit son père avec un sourire.

Maria prie Julio par les bras pour lui faire s'asseoir à table et puis la famille commença à manger et à discuter sur divers sujets.

Sur la table on apercevait une cuisine raffinée et des odeurs d'un petit déjeuner à l'Américaine. Un régal pour les yeux du petit Julio, il n'avait qu’une chose en tête c'est de tout manger et de rien léser sur la table​.

- Julio, prend ton temps, on n'est pas pressé, répondit sa mère.

Julio commença à ralentir et leva la tête en direction de son père et lui posa une question avec un regard curieux.

- Papa tu va aller à l’hôpital avec maman tout à l'heure ?

Eden leva légèrement la tête en direction de son fils avec un sourire doux, comme s’il souhaitait cacher au plus profond de lui un secret que seul lui connaissait.

- Oui, on a un rendez-vous à l’hôpital pour toi, pour tu demandes cela Julio ?

Tout en continuant à manger, Julio comment ça à répondre avec une voix très calme. Maria elle grainier une question très difficile de son fils elle savait que son fils êtes très intelligent avec un QI supérieur à la moyenne des Etats-Unies.

- Papa, tu vas à l’hôpital pour trouver une personne parmi les étoiles ?

Eden commença à faire un grand sourire émerveillé, comme si la question que pausait son fils ne le surprenait pas.

- Je vais avec ta mère à l’hôpital pour trouver cette personne qui pourra te soigner de ce vilain monstre.

Maria se leva et tendit la main en direction de Julio.

- Allez-on va êtres en retard Julio, tu va prendre une douche bien chaud et en suite on partira voir grand-père et grand-mère, répondis Maria.

Maria et Julio ce levant pour allez dans la salle de bain, tandis qu’Eden ce dirigèrent dans son bureau priver, il aperçoit sur son écran d'ordinateur un rapport sur l'évolution financière de la compagnie RSI. Il prend le téléphone Interplanetaires qui se trouva à côté de son bureau et composa des numéros, une voix lui répondit.

- Oui, bonjour, monsieur Roberts.

- Bonjour, monsieur Zario, je souhaite avoir un rapport complet sur l'avancement du projet "Artemis".

- Monsieur le président, le projet ne peut être finalisé encore veuillez êtres plus patience​, si vous plait.

Eden commença à perdre très vite patience et ces nerfs étaient de rudes épreuves comme sa voix monter de plus en plus pendant la discutions au téléphonique avec Zario.

- Monsieur Zario, ce projet et financer à cinq pour cent par nous, vous devez mieux comprendre que ce projet doit devenir une réalité dans les années qui viennes, tous nos partenaires attendent avec impatience plus d'information sur ce projet, ils sont tousse les yeux braqués sur notre entreprise projet, il est impossible pour nous que cela devienne un échec pour RSI et pour ma famille.

Maria, aperçue au travers de la porte son marie au téléphone et le regardée d'un air inquiet.

- Veillez me rappeler ce weekend avec dès nouveaux concrets sur l'avancement du projet, merci à vous monsieur Zario.


Eden posa son téléphone brusquement, avant de se retourner pour apercevoir sa femme, tout en ce dirigeant dans sa direction, il passa à côté d'elle et partir en direction de Julio, qui avez fini de prendre son bain.

- On y va Julio.

- On va voir grand-mère et grand-père ? répondit Julio.

- Oui, on te dépose chez grand-mère et grand-père, le temps d'allez au rendez-vous avec ta mère à l’hôpital.

Julio êtes assis aux milieux dans la voiture et Eden et Maria de chaque côté, la voiture êtes très grande et ce diriger vers la maison des parant d’Eden à toute vitesse avec une escorte de policier. Eden dirigé une des plus importantes entreprises des Etats-Unies avec son frère et ces sœurs qui lavais hérité de ces parents aux files des générations, lui à permit d'avoir des revenue confortable pour se payer le luxe d'une qualité de vie à sa famille.​ ​ ​

La voiture freina et s’arrêta devant une grande maison à plusieurs étages. Julio décent avec précipitation pour allez à la rencontre de ces grands-parents, les parents d’Eden sont déjà devant la maison et l'attendait.

- Ha, voilà mon grand garçon, joyeux anniversaire mon amour, répondis sa grande-mère.

La grande-mère de Julio aimés faire les bisous, ​plus que tout elle en faisait ​à tout le monde, alors le petit Julio avait droit à ces milliers de bisous de sa mamie, en suite grande-père ce rapprocha de Julio et caressa sa tête en le souhaitant un joyeux anniversaire, d’une vois joyeux et douce.

Eden se rapprocha de c'est parent avec une aire assez inquiet, la mère de Eden l'avait bien vue des que son fils et sortie de la limousine.

- Bonjour mère, Bonjour père ! répond-il assez parent avec une voix calme.

- Bonjour Eden, la mère se rapproche de son fils et lui fait des bisous partout sur le visage. ​

- Tu ma tellement manqué mon chou à la crème, répondit-elle à son fils.

Maria également ce reprocha des parents Eden, assez stressés par l’histoire incroyable de ces deux légendes encore vivantes. Pourtant ce n’était pas la première fois quel rencontrait les parents d’Eden, cela la toujours angoissée part leur succès et leur respect qui sont imposé dans le milieu de la recherche spatiale.

- Bonjour, madame Roberts enchanté de vous revoir, répondis sur un ton très angoisser.

- Approche ma grande est sois pas timide​, j'ai déjà mangé un bon petit déjeuné avant ton arrivée.

C'est vrai que là mère de Eden avais énormément d’humours, un humour assez déplacé de temps sans temps.

- Maman arrête ton humour, tu la, mais mal à laisse, répondis Eden.

- Maria se sentit extrêmement gênée de la remarque d’Eden.

- On te confie Julio, pendant notre absence maman, répondis Eden.

- Bien sûr, allez ! Allez ! partez à votre rendez-vous, viens mon cœur, j'ai préparer un gâteau rien que pour toi.

La mère d’Eden tendit une main en direction de Julio et l'emmena à l'intérieurs de la maison. Julio sauta de joie en rentrant dans cette maison. La famille Roberts êtes une des familles les plus célèbre des Etats-Unies, Roberts Space Industries ou RSI est à l'origine du moteur qui a donné le coup d'envoi de la colonisation spatiale pour l'humanité. Cette corporation fabrique une vaste gamme de vaisseaux destinés à tous types de besoins, du voyage interstellaire jusqu'à l'exploration de zones inconnues dans la périphérie de la galaxie. Elle possédait une influence depuis ce début du XXIe et XXII que ça sois dans le domaine de la politique des Etats-Unies et de la recherche.

- Père, prend soin de lui et fait attention, répondis Eden à son père.

- Ne t'inquiète pas mon fils, je surveille ta mère, répondis avec un grand sourire.

Le père et le fils se regardent avec un air de complicité et en souriant avec joie, Eden et Sandia commença à monter dans leur voiture ​tandis ​que le père d’Eden se rapprocha de la vitre ou son fils s'est installé.

- Écoute fils, je ne vais pas ta prend la vie, mais si ta besoin quoi que ce soit, ta mère et mois on sera là pour toi ne l'oublie jamais et tes sœurs et ton frère également.

- Je le sais père, répondis Eden

- Merci pour tout père, prend soin de Julio pendant notre absence.

- Je surveille ta mère pas de panique, répondis le père à Eden

Le convoi d’escortes privées d’Eden et de Maria commença à partir en direction de l’hôpital pour enfant à New-York, durant le voyage on apercevez des paysages de rêve une flore luxuriante à perte de vue, on voyer également la campagne de l'état de New-York a perte de vu. Après deux heures de route Eden pouvez déjà apercevoir les premiers immeubles de New-York avec un style moderne de vitres bleu éclatant, au loin le siège social de RSI, le plus grand building et le plus imposant de New York êtes visible, cela signifie la réussite de cette nouvelle génération de PDG New-Yorkais et ce nouveau rêve terrien de la conquête spatial. Dans les rues de New-York beaucoup d'agitations et de bruit, cette ville et toujours active que ça est le jour ou de nuit.

- Eden, on vient d’arriver au Downtown Manhattan Heliport, répondit Maria.

- A déjà !, en ce réveillant en sur saut, Eden ces en dormit durant tout le long du voyage en direction de New-York.

Le convoi s'arrêta devant un centre Heliport priver ou des centaines de paparazzis du monde êtes déjà sur place pour prendre des photos du déplacement d'une figure de la famille Roberts. Eden et Maria commença à décentre de leur limousine priver pour ce dirigée en direction de l’hélicoptère a frétait pour eu, qui allez leur conduire à l’hôpital sans avoir le risque d'êtres bloquer dans les bouchons New-Yorkais.

La vue incroyable sur la ville de New-York, que seuls les grands dirigent et les fortunés on le privilège de voir et d'admirer cette vue aérienne. Durant cinq minutes il survole la ville jusqu’à ce que l’hélicoptère comment à décentre sur la piste d’atterrissage de l’hôpital des enfants de Nerw-York. Eden et Maria commencent à descendre de l'hélicoptère et s’avancent vers la porte d'entrée des invitées priver.

- Madame et Monsieur Roberts, bienvenue à l’hôpital des enfants de New-York, s’il vous plait suivez mois, répondit un monsieur âgée.

Eden et Maria suivirent le monsieur qui les a accueillis sur le Heliport de l’Hôpital, sur le trajet pour aller au bureau du médecin, l’ambiance êtes sobres et froide jusqu’à l’ascenseur qui devait décentre pour en suite rejoindre un étage spécialisé dans la recherche des maladies rares, arriver devant la porte du bureau du médecin où ils commencèrent tous les deux à s’installer avec un stresse grandissant. Le médecin avait un regard assez froid et direct qui présagée une angoisse tout au long de l'entretien.

Avec une voix grave, le monsieur commença à exprimer le rapport et les données analysées par son équipe de médecins, tout en regarde la famille Roberts.

- Madame et Monsieur Roberts, avec tous le respect et les engagements de mes collègues nous avons le regret de vous confirmer, que nous venons bien de découvrir chez votre fils une Tumeurs Malin avancer dans le cerveau de votre enfant.

Enden et Maria sont sur le choc de l’annonce du docteur sur l’état de santé de leur fils Julio, Maria tombait en larmes tout en s’effondrant dans les bras d’Eden.

- Madame et monsieur, je comprends votre désarroi, mais nous pouvons encore soigner votre fils de cette maladie.

- Enden ce posais la question dans ça tête, comment peux ton guérir une Tumeur Malin avancer d'un enfant de neuf ans.


Enden connait très bien la médecine moderne, il a étudié pendant sept ans pour obtenir le diplôme de la chirurgie robotique, avant de reprend l'affaire de ces parents, c’était l’un de ces plus grands rêves de pouvoir travail dans ce domaine, mais l’avenir à eu d’autres projets pour lui.

- Docteur, comment on peut guérir un cancer un enfant de neuf ans, j’ai étudié la médecine et ces presque impossibles, répondis Eden sur une voix stresser.

Le médecin réfléchissait assez longtemps avant de répondre à Enden, sur un ton devenu plus léger et moins dramatique pour calme l'ambiance.

- Monsieur Roberts, écoutez mois attentivement s’il vous plait, la médecine a extrêmement évolué depuis ces sept dernières années comme vous pouvez le constater, les nouveaux soins excitent comme le procéder nommé Implantations d’Organes de Types Souches Chirurgical, ce que je souhaite vous dire c’est que son futur tissus cérébrale doit êtres compatible sur tous les aspects au même titre que celui de vôtre fils.

Maria, êtes encore sous le choc de l’annonce du docteur, Eden ce demanda dans ces pensées, s’il y a fait une possibilité de soigner son fils avec des nanotechnologies, jusqu’au moment où le docteur ferma le dossier de leur fils assez vite.

- Monsieur Roberts, la seule solution que je puisse vous proposer et une « IOTSC », il n’est pas possible de soigner votre fils avec des nanotechnologies, j’ai déjà envisages ce là. Je suis désolé de pouvoir vous proposer que cette solution.

Le docteur Claude Galien, l’un des médecins le plus brillants de ce 23e siècle était connu pour avoir révolutionné la médecine des nanotechnologies et des nanoparticules de régénérations des tissus et des cellules souches, tout le monde le surnomme «le créateur de la vie ».

Enden et Maria se regardaient face à face avec l’expression d’un accord mutuel.


- Monsieur Claude Galien, nous sommes d’accord pour effectuer la procédure IOTSC, comment cela ce passe ?

- Je voulais expliquer, mais avant cela monsieur Roberts, je souhaite vous prévenir que l’espérance vie de votre fils Julio, si rien n’est fait d’ici un an le cancer gagnera.

Le cancer que possède Julio était d’origine du 21e siècle, quand le réchauffement climatique et la pollution fessaient des ravages sur Terre, tout en libérant du CO2 dans l’atmosphère les glaciers fondirent, c’est à ce moment-là que la fonte du permafrost a libéré des bactéries inconnues. Dont la bactérie rare SIP-507 que Julio à contracté par accident pendant un voyage avec sa mère en Alaska et qui provoquer des cancers neuronal, il y a tout juste deux ans. Cette bactérie s'attaque au tissus du cerveau directement, il touche sur tout les jeune humain et personne âgée.

Enden avais déjà imaginé le pire du scénario, mais six mois c’est trop cours. Maria ne revenez pas c’était comme si son fils êtes condamné, sans aucune possibilité de gagner.

- Madame, Monsieur Roberts, rien n’est perdu temps qu’il y a du temps, je vous contacte des que les organes tissulaire seront prêt et compatible avec ce de votre fils, répondu Claude Galien avec une voix très douce.

Enden et Sandia repartir en direction de Heliport pour quitter l’hôpital des enfants de New- York.

— 22 mai 2226 —

Maria et Julio partir à l’école privée, située non loin du laboratoire de recherche des l’IA ou Maria travaille en tant qu’assistants du professeur des IA.

Après avoir déposé Julio et pris une nouvelle route en direction de son travail, le paysage était tout simplement éblouissant avec la saison du printemps on pouvez apercevoir la fleuraison des fleurs.

- Stop !

Un militaire demanda à Maria de s’arrêter en lui faisant signe de mobiliser son véhicule autonome devant l'entrée d'un checkpoint.

Maria fut surprise d’être arriver à son travaille aussi vite, elle tendit au militaire ça carte d’identité et son document d'affection à la zone pour le secteur cinq du laboratoire.

- Bonjour madame Roberts, vous pouvez il y allez, répondis le garde militaire.

Arriver dans la zone la plus sécurisée de la base militaire secteur cinq, Maria rejoins un hangar à ascenseur, le mécanisme s'activa automatiquement et lui fessait descendre au niveau cinq du bâtiment.

- Bonjour, Maria, répondit un monsieur venant l’accueillir à la sortie du véhicule.


- Professeur Picno, comment aller vous aujourd’hui.

Le professeur Picno êtes âgés de 67 ans, il travaille dans la base militaire avec Maria Roberts sur les technologies qui pourrait faire avancer le domaine spatial. Dans son laboratoire de recherche ou ce situé tous les outils que pouvez rêver un chercheur scientifique, on apercevez au font du laboratoire des machines étrange et complexe.

Maria et le professeur Picno rejoignit une des machines se trouvent dans la salle, on pourrait crois que ces machines son juste des choses comme toutes les innovations que l’homme à créer, c'est juste un écran géant connecté à des centaines de serveurs du laboratoire et une grosse boule ronde au centre de la salle avec un œil étrange.

Maria se reprochât de cet œil étrange, juste au moment où elle commença à bouger et à s'activer automatiquement, comme si elle avait sentis sa présence dans la pièce.

- Bonjour, madame Robers, bien venu au Centre de Recherche des IA, que puis je faire pour vous aujourd’hui ? répondis la machine d'une voix apaisante et légère.

Maria était surprise que la machine lui appelle par son nom et son prénom.

- Professeur, vous lui avez programmé des données importantes, les noms des salariés doivent rester confidentiels, vous le savez surement ?

- Je vous le confirme madame Roberts, les donnes des salariés son confidentielle, cette machine vous à identifié parce que vous porter vôtre badge d’autorisation sur vous, répondis le professeur Picno.


- Commença ?

Maria êtes surpris de la réponse, elle regarda son badge d’identification et on pouvait apercevoir son nom et prénom. Elle comprit que cette machine êtes capable de lire et mêmes entrevoir les expressions d’un humain. Pour elle cette sensation d’être observer lui intimidé face à cette machine à l’œil bleu.

Plus rien ne s’en plait normales dans ce laboratoire de recherche, Maria êtes incroyablement impressionner par cette technologie sortie des films de science-fiction.


- Professeur pour quoi une machine comme elle ?

Le professeur Picno ce rapprocha de Maria et lui répondis d’une vois et d’un regard ébahi, comme si cette machine lui avait hypnotisé.

- Janus a pour objectif d’accompagner nos voyageurs de l’espace dans des horizons inconnus, madame Roberts.

Maria réfléchissez pendant une bonne seconde avant que la porte du laboratoire s’ouvrir, une jeune femme ce rapprocha rapidement en direction du professeur Picno.

- Monsieur Picno, le président Justin Cobb vous appelle et souhaite vous parler en urgence.

- Maria veuillez m’attendre, je reviens tout de suis, répondis Picno avec une voix accélérait.

Surpris de ce départ précipité du professeur Picno, Maria se trouva devant l’une des machines les plus mystérieuses qu’elle et vus à ce jour. Elle observa cette machine avec questionnement durant quelques minutes.

- Alors tu t’appelles Janus ?

Subitement les yeux de machine changèrent de couleur en passant du bleu aux oranges, elle lui fixa un regard net sur Maria, quelques seconds après elle commença à lui parler avec une voix robotique.

- Le professeur Picno, ma nommée Jannus et je suis actuellement son assistent pour l'aidées dans ces recherches.

- Attend, tu ne peux pas aider un humain, tes qu'une machine.

- Je suis une IA et je peux analyser des millions d'informations à la secondes via le réseau internet et les serveurs data qui son relis à ma carte mère, répondit Janus.

- Tu c'est alors parler chinois ?

- 是的, 我说中文, 也讲人类今天所知道的所有语言, répondit instantanée Janus

- Attend ! Attends ! Sous le choc Maria paniqua et se posa des millions de questions dans sa tête. Cette machine pouvez lire et apprendre d'elle même sans l'intervention de l'homme avec une compréhension de son environnement qui dépasse la compréhension de Maria et les chercheurs du centre des IA aurais créée une nouvelle génération d'IA, quelques seconds après la machine lui parlas avec une voix de bégayant.

- Maria, vous devez me transférer, s'il vous plait.

Maria surpris de la réaction de la machine elle recula de deux mètres, avant de ce mobiliser pendant quelques seconds. Avec un air terrifié du regard spectral de la machine.

- Commença ?

- S'il vous plait transférer moi dans le vaisseau ?

- Tes qui au juste ? répondit Maria d'un air terrifier.


... À suivre



FIN DE LA TRANSMISSION



Il ne s’agit pas d'une traduction officielle pour les fans de Star Citizen, qui n’est pas affilié au groupe de sociétés Cloud Imperium. Tout le contenu de ce site qui n'a pas été créé par son hôte ou ses utilisateurs est la propriété de leurs propriétaires respectifs.


"Crée par les studios de la World Star Universal"



0 commentaire

Posts récents

Voir tout

© L'utilisation non autorisée d'articles sur ce site est interdite sans l'autorisation de l'auteur, en vertu de la législation en vigueur sur la propriété intellectuelle.

2885 - 2951 World Star Universe crée par Art Photo Time. Tous les droits sont réservés, site web certifié par l'UEE. Découvrez le site officiel de Star Citizen.

World Star Universe ! est une multinational sous licence, UEECGU - CGV - MENTIONS LEGALS - NOS SERVICES - JUMPSTAR - BOUTIQUE

MadeByTheCommunity_White.webp
logo_w--.webp
gggggg.png

Il s’agit d’un site non officiel pour les fans de Star Citizen, qui n’est pas affilié au groupe de sociétés Cloud Imperium Games. Tout le contenu de ce site qui n'a pas été créé par son hôte ou ses utilisateurs est la propriété de leurs propriétaires respectifs.

- Adresse: 42 Stellaris St, Terra, TP 70042, United Empire of Earth

Vous êtes sur le site officiel de l'Ambassade et des consulats de l'UEE et de la World Star Universe. L'existence de liens externes vers d'autres sites web ne constitue pas une validation de ces sites ou de leur contenu.

- Je vous remercie, que dieu vous bénisse, et que dieu bénisse l’Empire Uni de la Terre.

Copie de UEE LOGO.png