Histoire: L'escouade perdue: "Avant la chute" Acte 2




ACT 2




EXT. GARE D'HERSERON - HANGAR BAY


Depuis le hangar béant niché sur le côté de la station de terraformage convertie par la marine, un Terrapin s'élance à travers l'atmo-bouclier et se dirige vers l'espace ouvert.


Soudain, dans un rugissement, un Maverick de l'escadron 88 RSI passe à côté du Terrapin, l'évitant de justesse.



INT. COCKPIT DU MAVERICK


Blair est assis, attaché dans le cockpit claustrophobe, l'accélération le poussant fermement vers son siège alors qu'il tente de piloter avec une prise mortelle sur le manche à balai.


BLAIR COBALT : Bon sang !



INT. COCKPIT DE TERRAPIN


Tyrese sourit depuis le siège du pilote alors qu'il regarde le Maverick rétrécir au fur et à mesure qu'il s'éloigne.


TYRESE 'FADER' JACKSON : Je lui ai dit que l'accélérateur était sensible.



INT. COCKPIT DU MAVERICK


Blair tire progressivement sur l'accélérateur, mais au lieu de ralentir doucement, les inverseurs de poussée s'enclenchent brutalement et Blair est brutalement projeté en avant.



INT. TERRAPIN


Dans le cockpit, nous voyons le Maverick s'arrêter.


LEN 'SNUFF' ALEXY (O.S.) : Soyez honnête, vous avez fait voler le Maverick au début pour le faire tomber.


Len se penche sur l'écran du scanner pour voir où Tyrese se trouve dans le cockpit.


TYRESE "FADER" JACKSON : Bien sûr que non. Ce serait mesquin et indigne d'un officier supérieur comme moi.


LEN 'SNUFF' ALEXY : Oh, dans ce cas...


Blair apparaît sur l'écran de communication en se frottant le cou.


BLAIR COBALT : (sur les comms) Demander la permission de traquer celui qui pensait que donner à un navire seulement deux vitesses était une bonne idée.


TYRESE 'FADER' JACKSON : Hé, le Maverick est un classique. Vous devriez vous sentir honoré d'en piloter un. Il n'en reste que trois en service actif.



INT. COCKPIT DE FRANC-TIREUR


Blair parle à Tyrese et Len sur les écrans de communication.


BLAIR COBALT : J'essaierai de me rappeler plus tard que ces bleus sont un privilège.


TYRESE 'FADER' JACKSON : (sur la radio) Devinez où volent les deux autres Mavericks ?


LEN 'SNUFF' ALEXY : (à l'écoute) Escadron de démonstration 151.


TYRESE 'FADER' JACKSON : (par radio) Je demandais au gamin, Len. Je sais que vous connaissez la réponse.


LEN 'SNUFF' ALEXY : (par radio) Désolé.


TYRESE 'FADER' JACKSON : (par radio) Bref, oui, les Mavericks sont très populaires dans les expositions spatiales parce que leur accélération / décélération permet au 1-5-1 de faire des choses folles avec eux. Ils ont l'habitude de boire avec leur chef de vol. Il m'a dit que le secret était de couper la poussée linéaire du secteur.


Blair y réfléchit.


BLAIR COBALT : Donc, si c'est le cas ...


Sa main commute le com

mutateur pour le découplage du propulseur.


BLAIR COBALT : ... Je devrais juste dériver et partir sur une tangente à ma route.

Blair pousse doucement sur la manette des gaz tout en tirant sur le manche vers la droite. Le navire s'incline toujours vers l'avant, mais de façon beaucoup plus contrôlée.



EXT. SPACE


Le Maverick glisse à un angle dans une accélération douce avant de balancer les propulseurs principaux en position et de prendre de la vitesse. C'est comme regarder un pilote de course dériver dans un virage, sauf qu'il n'y a pas de piste.



INT. COCKPIT DU TERRAPIN


Tyrese regarde le Maverick tourner avec succès jusqu'à l'arrêt puis reprendre.


BLAIR COBALT : (par radio) Ok, je crois que j'ai compris.

Tyrese coupe la communication.


LEN 'SNUFF' ALEXY (O.S.) : Hé, Fader, rappelle-moi, combien de temps t'a-t-il fallu pour apprendre ça ?


La mâchoire de Tyrese se resserre.


TYRESE 'FADER' JACKSON : Ce que je veux savoir, c'est comment ce gamin a fini dans la 88 ?


LEN 'SNUFF' ALEXY : Il y a un dicton de séjour qui dit, "Profite de ce qui t'est proposé."

TYRESE 'FADER' JACKSON : Il y a aussi un Fader qui dit, "Une vache libre est toujours pleine de merde."


LEN 'SNUFF' ALEXY : Tu n'as jamais dit ça.



EXT. AVANT-POSTE TC3 - CALIBAN III


Les bâtiments squattés des laboratoires de terraformation sont à peine visibles dans la brume de la tempête ; un projecteur peine à couper l'épaisse grêle de tessons cristallins qui s'abat sur les nuages rouge foncé qui se profilent au-dessus.


Une série de coups de foudre rapides révèle brièvement le ROVER garé près d'une trappe tubulaire menant au bâtiment principal. Une forte rafale de vent fait soudain tomber le ROVER sur le côté comme s'il n'était qu'un jouet.



INT. AVANT-POSTE TC3 - LABORATOIRE PRINCIPAL


Le Dr Tate regarde le bruit du rover qui s'écrase.


LE DR. TATE : Qu'est-ce que c'était ?


Dora Reese détourne le regard du petit hublot.


DORA REESE : Le rover s'est retourné.


DR. TATE : Merde.


Il tourne son attention vers le corps inconscient de KAYLIE, un patch rapide couvrant une brûlure récente sur son visage.


DORA REESE : Nous n'allons pas pouvoir déplacer Kaylie au TC2.


Elle traverse le laboratoire encombré d'équipements pour se rendre là où se trouve le Dr Tate.


LE DR. TATE : Elle est stable pour l'instant, mais je crains que la tempête ne fasse qu'empirer. Vous avez réussi à contacter Herseron ?


DORA REESE : Je n'ai pas pu communiquer pendant la tempête. Trop d'interférences. Que diable se passe-t-il là-bas, doc ?


DR. TATE : C'est l'ioniseur. Ici.


Le Dr. Tate se dirige vers un terminal et fait apparaître un flux de données.


LE DR. TATE : Dans un monde plus développé, ce ne serait pas un problème, mais comme notre atmosphère est relativement légère, abstraitement parlant, une petite erreur de calcul ici ou là pourrait provoquer un front de pression massif ...


Reese regarde l'écran par-dessus son épaule.


DORA REESE : Là. IS04-3 légèrement à l'ouest de nous. La dernière lecture avant que le signal ne soit perdu...


DR. TATE : Beaucoup plus élevé qu'il ne devrait l'être. Et s'il fonctionne toujours...


Un coup de foudre massif secoue le bâtiment.


DORA REESE : Comment l'éteindre ?



INT. COCKPIT DE FRANC-TIREUR


Blair se met à la place du franc-tireur. Les commandes le combattent toujours, mais le sourire sur son visage montre qu'il apprécie le défi.


TYRESE 'FADER' JACKSON : (par radio) Nous sommes toujours en sécurité. Vous avez quelque chose ?


BLAIR COBALT : Rien pour l'instant. Vous voulez que je fasse des recherches ?


TYRESE 'FADER' JACKSON : (par radio) Ce que vous voulez dire, c'est que vous avez la permission de l'ouvrir.


BLAIR COBALT : (souriant) Dans le cadre des paramètres de la mission, monsieur.



INT. COCKPIT DU TERRAPIN


Tyrese roule les yeux sur le Blair avide.


TYRESE 'FADER' JACKSON : Oui, allez-y. Mais je jure que si je vois une demande de transfert pour rejoindre le 1-5-1 sur mon pad la semaine prochaine, je vais être furieux.


LEN 'SNUFF' ALEXY : Pourquoi aurait-il besoin d'être transféré alors que 88 a couvert tous ses besoins de Maverick ?


BLAIR COBALT : (par comms) En fait. C'est un bon point. Pourquoi est-ce que 88 pilote un Maverick ?


TYRESE 'FADER' JACKSON : Eh bien ... Techniquement, nous ne le sommes pas.


LEN 'SNUFF' ALEXY : Le navire dans lequel vous naviguez actuellement a été désarmé à la fin de l'année dernière.


TYRESE 'FADER' JACKSON : Nous devions obtenir un Hawk pour le remplacer.


LEN 'SNUFF' ALEXY : Mais le Hawk n'est jamais venu, alors on a continué à faire voler le Maverick.


BLAIR COBALT : (à l'écoute) Que voulez-vous dire par le Hawk n'est jamais venu ?


TYRESE 'FADER' JACKSON : Il y a un trou noir à Caliban, quelque part autour de Herseron. Il aspire toutes les fournitures.


LEN 'SNUFF' ALEXY : Ce que nous recevons est soit vieux, soit pas assez, soit les deux.


TYRESE 'FADER' JACKSON : Prenez les balises. Au lieu d'améliorer le système comme nous devrions le faire, nous passons notre temps à rafistoler les antiquités.


Un signal sonore est émis par la console de balayage.


En parlant de ça, nous approchons de la balise noire maintenant.

TYRESE 'FADER' JACKSON : Allez-y, mettez votre costume, Len. Blair, une fois que nous aurons dégagé l'approche, faites le tour du 90 et gardez l'œil ouvert.



INT. GARE D'HERSERON - HANGAR


À l'arrière du hangar, une palette de fret est posée à l'abandon avec une seule caisse. Le chef OBIOMA DUNDER, mince et chauve, l'observe avec le capitaine Herst.


CHEF DUNDER : Savez-vous pour combien la commande a été passée ?


CAPITAINE HERST : Six.


CHEF DUNDER : Savez-vous combien nous en avons ?


Je comprends votre frustration, Chef. Nous essayons de...


CHEF DUNDER : La réponse est une. Une sur six. Pouvez-vous me dire ce qui se passe si je commande six cyclistes et qu'un seul se présente ? Ils comprennent que nous essayons de mener une opération navale ici, n'est-ce pas ?


CAPITAINE HERST : Je vous le promets, nous nous penchons sur les problèmes d'approvisionnement. On m'a assuré que...


CHEF DUNDER : Assuré. Super. Je me sens déjà mieux. On ne tient qu'à un fil. Ne me blâmez pas quand ce satané truc se casse.


Le chef Dunder s'en va en laissant Herst seul avec la caisse.



INT. ENTREPÔT - NUIT


Cinq caisses qui correspondent à celle que nous avons vue à Herseron se trouvent sur une palette de fret dans un entrepôt mal éclairé.


UN VOYOU GRAISSEUX (O.S.) : Ils sont juste là, M. Liman.


GAIGE LIMAN (O.S.) : Ouvrez-les.


Un GREASY THUG au cou épais, portant un manteau noir de skinner et des lunettes tactiques, tape un code sur l'une des caisses du haut et l'ouvre. Le cycliste au corps pur attrape la lumière.


Une main, gravée de profondes lignes d'encre bleue lumineuse, entre et soulève la partie complexe de la caisse pour l'inspecter. C'est la GAIGE LIMAN, la "Lumière éclatante de la Néra".


GREASY THUG : Votre ami a vraiment réussi.

GAIGE LIMAN : Des problèmes ?


Cet idiot de Yacov a renversé du café sur mon beau bateau propre, mais non, pas de problème.


Liman replace le cycliste dans la caisse et la ferme.


GAIGE LIMAN : Bien. Enlevez les étiquettes, frottez-les et faites passer le mot... On fait une vente.



EXT. BALISE D'ALERTE PRÉCOCE


Une petite figure dans une combinaison EVA, Len, se dirige vers le côté d'un BEACON D'AVERTISSEMENT PRÉCOCE. La myriade de lumières clignotantes qui ornent habituellement la balise sont éteintes.


LEN 'SNUFF' ALEXY : Bien. Il est définitivement mort.


TYRESE 'FADER' JACKSON (O.S.) : (mangeant) Peut-être que c'est ce qu'il veut que vous pensiez.


En un clin d'œil, les bottes de Len s'attachent au côté de la balise.


LEN 'SNUFF' ALEXY : Je suis sûr que c'est le cas dans une seconde.


Len tire un petit laser d'arc de sa ceinture et commence à ouvrir un panneau d'accès avec une pluie d'étincelles.



INT. COCKPIT DU TERRAPIN


Tyrese observe Len, les pieds sur le tableau de bord du cockpit, en train de grignoter de petites pépites de céréales croquantes provenant d'un sachet d'aluminium.


TYRESE 'FADER' JACKSON : (la bouche encore à moitié pleine) Comment ça se présente pour toi, Maverick ?



INT. COCKPIT DE FRANC-TIREUR


Blair est en train de régler le scanner sur la console.


BLAIR COBALT : J'étais sur le point de comm. Il y a peut-être quelque chose.

Il le compose plus, et le blip se met au point.


BLAIR COBALT : Je pense qu'il pourrait être une piste quantique, mais je ne le reconnais pas.

TYRESE 'FADER' JACKSON : (par comms) Je vais le scanner.



INT. COCKPIT DU TERRAPIN


Tyrese brosse les miettes de ses genoux et retourne à la station de balayage. En s'installant sur le siège, il concentre le scanner sur l'endroit où Blair patrouille. Un petit signal inconnu apparaît.


TYRESE "FADER" JACKSON : Oui, je le vois. Je pense que je peux nettoyer le signal davantage. Len, pensez-vous que...


Avant que Tyrese ne puisse terminer la pensée, une alarme se déclenche. Il se balance pour voir le deuxième moniteur. Une COMM d'URGENCE clignote à l'écran.



INT. AVANT-POSTE TC3 - LABORATOIRE PRINCIPAL


Les belvédères s'entrechoquent sous l'effet des vents de l'ouragan qui les fouettent sauvagement.


Reese se retire de sous un terminal.


DORA REESE : Un peu de chance maintenant ?


Le Dr. Tate tape furieusement sur un terminal.


LE DR. TATE : C'est inutile, avec la tour principale hors service, on ne peut pas faire passer le signal à travers la tempête.


DORA REESE : Bien. Alors je vais devoir aller l'envoyer moi-même. Transférez la séquence de correction sur une tablette de données.


DR. TATE : Que voulez-vous dire par "se" ? Et vous ?


Reese tire sur son casque.


DORA REESE : La séquence, docteur.


DR. TATE : Attendez, vous ne pensez pas sérieusement à voler là-haut ? Il n'y a pas moyen. C'est trop dangereux de faire un pas dehors, encore moins d'entrer dans un cockpit.


DORA REESE : Pour l'instant, l'option que je vois, c'est soit je vole dans cette tempête, soit nous mourons tous. À moins que je ne rate quelque chose ?


Un moment intense passe alors que le Dr. Tate étudie le visage de Reese.


DR. TATE : Vous aurez aussi besoin des protocoles d'accès au ionisateur. Attendez.

Le Dr. Tate se dirige vers un terminal.



INT. COCKPIT DE TERRAPIN


Tyrese appuie sur l'écran pour faire passer le message d'urgence.


Nous voyons le visage d'un CAPITAINE EN DÉTRESSE, clairement au milieu d'une fusillade.


CAPITAINE EN DÉTRESSE : (par comms) Si des navires se trouvent dans la zone, c'est le B.E.R. Swallop. Nous sommes attaqués. Je répète, nous sommes sous -

Le message s'arrête là.


TYRESE 'FADER' JACKSON : Vous avez compris ?


BLAIR COBALT : (par comms) Les coordonnées qu'ils ont envoyées ne sont pas très loin de nous.

Tyrese commence à remonter vers le cockpit.


TYRESE 'FADER' JACKSON : Très bien. Len, retournez au navire et nous allons...

LEN 'SNUFF' ALEXY : (par comms) Continuez sans moi.



EXT. BALISE D'ALERTE RAPIDE


Len regarde par-dessus son épaule la coque du Terrapin.


LEN 'SNUFF' ALEXY : Au moment où je reviens à bord, vous pourriez déjà les aider. Je serai bien ici.


Len regarde les circuits imprimés carbonisés à l'intérieur de la balise.


LEN 'SNUFF' ALEXY : En plus, cette carte va me prendre des heures à réparer, de toute façon. Tout est carbonisé.



INT. COCKPIT DE FRANC-TIREUR


Blair dirige le Maverick vers la balise.


BLAIR COBALT : Snuff, sais-tu combien de kilos nous allons casser si nous te laissons ici ?


TYRESE 'FADER' JACKSON : (par radio) On ne le laisse pas.


LEN 'SNUFF' ALEXY : Ecoutez, s'il y a des blessés civils, vous aurez besoin de la place supplémentaire sur la terrasse. Tu sais que j'ai raison, Fader.



INT. COCKPIT DE LA TERRAPINE


Tyrese a un regard sinistre sur son visage.


TYRESE "FADER" JACKSON : Bien. Allons-y, Blair.


BLAIR COBALT : (par radio) Vous ne pouvez pas être sérieux.


Tyrese répond en s'envolant.





FIN DE LA TRANSMISSION



"C'est un travail de fan fiction. Tous les personnages, lieux, événements, navires et conceptions de navires, ainsi que tout contenu provenant de Star Citizen, Squadron 42 ou de tout autre contenu produit ou créé par ses éditeurs ou développeurs, sont la propriété de Cloud Imperium Rights LLC et de Cloud Imperium Rights Limited."

0 commentaire

© L'utilisation non autorisée d'articles sur ce site est interdite sans l'autorisation de l'auteur, en vertu de la législation en vigueur sur la propriété intellectuelle.

2885 - 2951 World Star Universe crée par Art Photo Time. Tous les droits sont réservés, site web certifié par l'UEE. Découvrez le site officiel de Star Citizen.

World Star Universe ! est une multinational sous licence, UEECGU - CGV - MENTIONS LEGALS - NOS SERVICES - JUMPSTAR - BOUTIQUE

MadeByTheCommunity_White.webp
logo_w--.webp
gggggg.png

Il s’agit d’un site non officiel pour les fans de Star Citizen, qui n’est pas affilié au groupe de sociétés Cloud Imperium Games. Tout le contenu de ce site qui n'a pas été créé par son hôte ou ses utilisateurs est la propriété de leurs propriétaires respectifs.

- Adresse: 42 Stellaris St, Terra, TP 70042, United Empire of Earth

Vous êtes sur le site officiel de l'Ambassade et des consulats de l'UEE et de la World Star Universe. L'existence de liens externes vers d'autres sites web ne constitue pas une validation de ces sites ou de leur contenu.

- Je vous remercie, que dieu vous bénisse, et que dieu bénisse l’Empire Uni de la Terre.

Copie de UEE LOGO.png